Accueil       A Propos       en Inde       en France      

lundi 30 juin 2008

Pendant ce temps...

Cela fait un mois que je n'ai pas posté de message sur le blog. Pas de soucis.. "tomorrow boss, tomorrow..." remettons au lendemain ce qui aurait dû être fait hier, suivons le rythme de l'administration indienne...

Des piles de papier s'entassent dans l'arrière chambre, une calculatrice en guise de progrès technologique... Les bureaux de la Bombay Municipal Corporation (BMC) à Ghatkopar sont un des nombreux exemples du mastodonte bureaucratique Indien.


Mais cet organisme spécialiste de la propreté des égouts de Bombay n'a rien à envier à l'administration à laquelle je dois faire face: Le Road Transport Office, connu sous l'abréviation RTO par tout ceux qui possèdent un véhicule à Bombay et qui on dû, un jour ou l'autre faire face à ce cafarnaum... c'est le bordel mon colonel !

Nicolas, un ami qui exporte une Enfield de 25 ans en France sans qui, il faut le souligner, je ne serais pas avancé à ce point... a tenté l'expérience RTO. Voici quelques éléments de son récit:

Il y a 3 RTO à Bombay, chaque RTO possède un seul ordinateur dont le fonctionnement est étroitement lié aux pannes d'électricité du bâtiment ! Ainsi, les officiers RTO administrent les milliers de véhicules de Bombay sur papier. Chaque véhicule possède son classeur. Il y en a des tonnes. Pour chaque demande, ce sont des heures d'attente, de visites de bureaux, une série de tampons multicolores... et, lorsque par magie, vous avez devant vous l'agent dédié à votre demande, celle-ci sera traitée (quelle soit extravagante ou illégale) en fonction du nombre de billets que vous glisserez dans la poche de sa chemise... au yeux de tout le monde évidement...
Lorsque votre demande est enfin traitée, l'officier RTO prendra le temps de découper soigneusement votre photo d'identité pour la coller au pinceau sur votre dossier avec un pot de colle en plastique jaune où l'on peu lire UHU stick sur la tranche. (ça ne s'invente pas ....)Mais quelle poésie !!


A titre d'illustration, j'aime cette caricature de l'administration par Goscinny dans Les 12 travaux d'Asterix.

Faute de l'avoir vue de mes propre yeux, je ne peux vous compter d'autre anecdote croustillante, mais il semble que chaque seconde dans la gestion des véhicules de Bombay tienne du miracle.

De mon coté, par manque de temps, j'ai opté pour la solution de facilité, qui cela dit, est utilisée par tout le monde, c'est à dire: s'acheter les services d'un agent spécialiste du RTO. C'est une personne dont le métier, à plein temps, est d'apporter vos papiers au RTO, de rencontrer les bonnes personnes, de donner les backshish et de faire avancer votre dossier... C'est comme payer un bonhomme pour aller à la préfecture à votre place... Ces agents qui passent la majeure partie de leur temps à attendre leur tour ont instauré une véritable complicité avec les officiers. La corruption a sa place.

Kumar Auto, un agent spécialisé RTO, tente, tant bien que mal, de transférer les papiers du véhicule à mon nom depuis 1 mois... Ce petit manager à la moustache aussi parfaite que son anglais est un vrai business man. Et il charge bien le salop... Faute de mieux, je lui fait aveuglément confiance depuis 4 semaines. Il vient de récupérer le NOC (Certificat de non-objection) auprès du RTO de Retnagiri (ville dans laquelle le rickshaw est enregistré) et me promet que le reste sera fait jeudi.

Pendant ce temps...

  • J'ai dégoté un garage de 1er classe pour garer le rickshaw à son arrivée à Bombay.

  • Sunny, un ami en qui j'ai confiance et dont le métier est d'exporter des véhicules à l'étranger m'a appris hier qu'il a envoyé près de 250 rickshaws indiens au Soudan. Bref, son assurance m'a redonné confiance: "Bring the rickshaw to Mumbai and then, I will ship it to Normandie for you!"

Mais ne crions pas victoire trop vite. Le rickshaw est toujours à Retnagiri et je pars 2 semaines en vacances, le projet va donc rester en stand by !

mardi 10 juin 2008

Patience

"Tout européen qui vient en Inde acquiert la patience s'il n'en a pas et la perd s'il en a". Proverbe indien.

Comme pour me faire patienter, Mr Ravi m'a apporté une photo du riskchaw:
La bête arrivera dans quelques semaines, le temps de finir les papiers…