Accueil       A Propos       en Inde       en France      

lundi 18 août 2008

Yes sir, of course sir, no problem sir…

Jeudi 14 août. 4 jours avant que laisse le rickshaw à mon agent.
Il est déjà 14 heures et je n’ai pas encore mis les pieds au R.T.O, j’attends patiemment le top départ de Sunny. A 15H30, nous arrivons au R.T.O.

Enfin, je redécouvre les joies de l’administration indienne. Ce fameux bureau dans lequel personne ne veut mettre les pieds. Où, moi même, j’avais fait appel à un agent qui m’avait pris 50 euros et 22 jours pour enregistrer le véhicule…. Nous devons dés-enregistrer le véhicule et obtenir un N.O.C en 2 jours. A ce moment là, je n’y crois pas trop !

Le R.T.O c'est en fait 4 bâtiments (blocs), numérotés de A à D mais qui semblent n’avoir aucune règle. Je m’explique. L’administration des tricycles, des motos, des permis de conduire ou des voitures peut se trouver dans n’importe quel bloc.

Chaque bloc comporte 30 guichets où le ballot vient faire la queue sous une planche de tôle.

Ainsi, nous avons jonglé d’un bureau à un autre pendant 1H30. Lorsque nous arrivons au bureau adéquat, nous remplissons quelques documents, obtenons des tampons de toutes les couleurs, tout semble se dérouler pour le mieux…
Une signature du Boss des rickshaw et c’est dans la poche.
Pendant 2 heures, nous sommes envoyés au 4 coins des blocs afin de trouver le boss qui voudra bien signer. Mais rien n’y fait. Personne n’y tient...
Après 3H30 dans les bureaux du R.T.O, nous laissons tomber, il faudra revenir samedi en espérant que ces messieurs ne prennent pas un week end prolongé...

Samedi 16 août. 2 jours avant que je laisse le rickshaw à mon agent.
Il est 11 heures lorsque j’arrive au R.T.O avec mon turbo jet. Cette fois, Sunny n’a malheureusement pas pu m’accompagner…
J’affronte donc le R.T.O seul, ma mission : obtenir une signature.
Alors que nous avions profité de l’Hindi et de la facilité à s’ouvrir vers les autres de Sunny. Je vais devoir faire le boulot par moi même !!!

A 15H, alors que j’avais déjà essayé de le voir à 3 reprises, le Boss de la division rickshaw demande subitement à me rencontrer dans son bureau. Le seul bureau du R.T.O avec la clim ! Probablement étonné de voir un blanc jongler d’un bureau à un autre, il me fait passer l’interrogatoire classique :

Officer - What do you do in mumbai ?
Officer - Why do you want to send a rickshaw to France ?
Officer - Is there any rickshaw in France ?
Officer - Do you know what is an epagneul breton ?
Moi - Are you talking about the dog sir ?
Officer - Yes I want to get one for my daughter. We will make a deal, I sign your paper and you send me a baby epagnol breton by air mail from France. I will pay for that.
Moi - Yes sir, of course sir, no problem sir…

C’est seulement 2 heures après avoir obtenu l’autorisation du boss et m’être engagé à envoyer un chien de race en Inde ! que je récupère le document officiel qui autorise le rickshaw à quitter l’Inde. Il est 16H30. Je viens de passer 5H30 dans les bureaux du R.T.O. Ouf…

2 commentaires:

Frédérique a dit…

Et vive l'épagneul breton !!
Trop drôle !!

Nico a dit…

Ils m'étonneront toujours ces indiens !!!
Ça te dirais pas de te lancer dans le business agent RTO avec moi ??? On devrait réussir y comprendre quelque chose un jour !!