Accueil       A Propos       en Inde       en France      

lundi 28 juillet 2008

Sous la pluie...

C'est sous la pluie battante que je quitte mon appartement samedi matin à 4H30. Je cherche un taxi et passe chercher Pierre et Ravi chez eux. En effet, Pierre, le plus assidu des supporters du projet, a, sans se faire prier, accepté de m'accompagner à Chiplun. Merci l'ami...

Nous prenons le train de 5:30 depuis Dadar. Ravi et Pierre sont sur le quai... et déjà, je bous d'impatience de voir l'engin. 5 heures de trajet et quelques chais plus tard, nous arrivons à Chiplun, où Vivek, le beau-frère de Ravi, nous accueille avec la bête. Nous roulons à 4 dans cette antiquité de 25 ans et j'apprécie le bruit d'un moteur impeccablement rodé... Ravi n'avait pas menti, "Good condition boss!"... ouf!

Photo: Dans le train pour Chiplun avec Ravi

Même si l'engin me semble en très bon état, ce n'est jamais parfait pour un œil d'expert tel que celui de Ravi... C'est probablement grâce à cette attention et à un esprit méticuleux, que Ravi a pu conserver en très bon état ce qu'il appelle, lui aussi, son "lucky rickshaw"...


Vidéo: Premier contact avec le rickshaw.

Rappelons que le lendemain, le véhicule doit parcourir 300km pour rejoindre Bombay. Ainsi nous passerons la journée de Samedi à peaufiner le rickshaw. Une vidange, un nouvel embrayage, une immatriculation (peinte à la main)... cette fois tout est prêt, ma quête touche à sa fin, nous partirons dimanche matin à 4 et sous la pluie.

Mais la nature en a décidé autrement, depuis samedi midi, Pierre est malade. Malgré toute l'attention et la générosité que notre famille d'accueil à pu nous donner, Pierre se lève faible dimanche matin... Je vous passe les détails, le climat indien peut être cruel !

C'est au dernier moment, dimanche matin, que nous décidons de rentrer en train. Mais hors de question de retarder le projet. Je m'assure que le véhicule arrivera à bon port... Ravi, Vivek et un mécanicien ramèneront l'engin par la route.

Photo: Comme traditionnellement dans la culture Hindou lors d'un changement de propriétaire, Il convient de fait une Pooja. C'est une prière pour bénir le bien. Ainsi, couronnes de fleurs et encens ont ensoleillés le rickshaw pendant son périple.

7 Heures plus tard... Pierre et moi sommes à Bombay. Ravi m'appelle et me dit de venir chercher le rickshaw à son magasin. Et miracle, le véhicule est là. Intact. Après avoir visité la famille, nous conduiront le rickshaw dans un garage 5 étoiles que j'ai dégoté par chance à quelques minutes de chez moi... Merci Loïc!

La larme à l'oeil, Ravi me passa les clefs de son lucky rickshaw... Je lui promets d'en prendre soin et de lui envoyer une photo du rickshaw sous la tour Eiffel !

Cette fois c'est fait, je suis officiellement rickshawallah ;)

Photo: La générosité des Indiens n'a pas fini de me surprendre. La famille de Ravi nous a accueillis les bras ouverts ce week end.

Aucun commentaire: